Guide

3 technologies qui vont révolutionner l’industrie de la beauté

La beauté est devenue l’un des marchés les plus importants au monde. Selon CB Insights, on estime que le l’industrie mondiale des cosmétiques devrait générer 800 milliards de dollars d’ici 2023. En Espagne, le secteur des parfums et cosmétiques a réalisé un chiffre d’affaires de 6 954 millions d’euros en 2018, avec une augmentation consécutive de 2 %. Selon Silvana Miró de STYLEBOOK, l’Amérique latine n’est pas en reste, car « rien qu’au Mexique, l’industrie de la beauté et des cosmétiques a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 7 milliards de dollars en 2018, avec un taux de croissance annuel de 11 % ».

En raison de sa croissance constante, les principales marques qui composent cette industrie font d’importants investissements technologiques pour améliorer leurs processus, minimiser les coûts mais aussi pour créer des produits innovants.

En 2018, L’Oréal a déclaré qu’elle ne voulait pas être la première entreprise de beauté au monde, mais qu’elle voulait être reconnue pour être la meilleure entreprise de technologie de la beauté. Guive Balooch, vice-présidente mondiale de la Incubateur technologique L’OréalIl a déclaré que les progrès technologiques ont créé un consommateur plus exigeant qui recherche des produits personnalisés et précis.

1. Le Teint ParticulierL’Oréal

Il s’agit d’une machine de base qui utilise l’intelligence artificielle (IA) pour trouver le teint exact de la peau.

Les consultants de Lancome identifient la couleur de la peau du visage de l’utilisateur à l’aide d’un colorimètre portable, c’est-à-dire une sorte de scanner. L’ordinateur reçoit les informations et les traite par le biais d’un algorithme qui choisissez parmi 20 000 teintes différentes celle qui convient le mieux à votre peau. Enfin, vous obtenez un mélange qui promet de s’harmoniser parfaitement avec la peau du client.

2. Artiste visuel, par Sephora

Artiste visuel utilise la réalité augmentée (RA) pour que les clients puissent tester les produits cosmétiques par le biais de leur téléphone intelligent.

Grâce à son système AR, le programme suit le visage pour reconnaître l’emplacement exact des lèvres et des yeux, ce qui permet d’appliquer les produits correctement. Depuis son lancement en 2016, Sephora affirme que plus de 200 millions de nuances ont été testées.

Certains experts en beauté ont critiqué ce type de système, estimant qu’il n’est pas précis à 100 % et qu’il ne peut donc pas se substituer à un véritable test. Cependant, l’utilisation de ces technologies va encore s’accroître grâce à COVID-19.

3. J’ai opté pour par Procter and Gamble (P&G)

Dans l’édition de 2019 du Salon de l’électronique grand public (CES) a présenté Opté, un imprimante à maquillage qui scanne la peau et maquiller les zones présentant des imperfections.

Ce produit utilise l’impression 3D, la technologie de reconnaissance faciale et l’IA pour l’analyse des images. Grâce à sa petite caméra qui intègre 200 images par seconde et au microprocesseur qui analyse toutes les informations recueillies, il différencie les zones claires des zones sombres du visage. Ainsi, son la micro-impression applique soigneusement la base.

Vous pourriez également aimer...